Parcourir les contenus (522 total)

  • PACTOLS Sujets est exactement "inscription support http://ark.frantiq.fr/ark:/26678/pcrtN3itnaYUeJ"

http://viomeka.intra.inist.fr:40050/files/CCJ_fichier/RIE_0012.pdf
Autel en calcaire de Montpezat. Ex-voto adressé, probablement après guérison du dédicant, aux divinités locales les Reiunii ou Reiuniae. Divinités d'une source curative ?

http://viomeka.intra.inist.fr:40050/files/CCJ_fichier/RIE_0011.pdf
Base moulurée en calcaire. Le numen d'un Auguste est la puissance divine qui se manifeste dans la personne de l'empereur régnant et donne efficacité à ses actes. L'expression au pluriel Numinibus Augustorum se réfère à la divinité de…

http://viomeka.intra.inist.fr:40050/files/CCJ_fichier/RIE_0010.pdf
Autel en calcaire coquillier local. Le dé est encadré de moulures en haut et en bas.

http://viomeka.intra.inist.fr:40050/files/CCJ_fichier/RIE_0009.pdf
Pierre oblongue extraite d'un mur de maison. La Terre Mère doit être ici plus ou moins reliée à la Magna Mater puisque un probable sanctuaire de Cybèle était également au lieu de découverte de l'autel.

http://viomeka.intra.inist.fr:40050/files/CCJ_fichier/RIE_0008.pdf
Autel de calcaire avec base et couronnement. Il est dédié aux Mères Salvatrices, déesses tutélaires. Le surnom de Conseruatrices souligne l'aspect protecteur de ces divinités.

http://viomeka.intra.inist.fr:40050/files/CCJ_fichier/RIE_0007.pdf
Pierre oblongue extraite du mur d'une villa

http://viomeka.intra.inist.fr:40050/files/CCJ_fichier/RIE_0006.pdf
Base de marbre ou autel sans couronnement. Monument taurobolique dressé après l'accomplissement du vœu par celui qui en a bénéficié. Le rite accompagné du vœu a été célébré par Marcus Julius Hyacinthus, sévir augustal de la colonie.

http://viomeka.intra.inist.fr:40050/files/CCJ_fichier/RIE_0005.pdf
Autel en marbre blanc. Les faces latérales sont ornées respectivement d'une tête de taureau couverte de bandelettes et d'une tête de bélier surmontée d'une pomme de pin. L'autel commémore le taurobole du couple dédicant.

http://viomeka.intra.inist.fr:40050/files/CCJ_fichier/RIE_0004.pdf
Autel mutilé surtout dans sa partie droite. L'inscription, selon le dessin de Maillet, se développerait sur la face latérale droite, sans moulure. Remployé dans une construction moderne.

http://viomeka.intra.inist.fr:40050/files/CCJ_fichier/RIE_0001.pdf
Cippe en calcaire dont le dé central inscrit est encadré en haut et en bas par de lourdes moulures. Il s'agit de l'offrande en ex-voto de quatre objets faite au dieu guérisseur Esculape par deux personnages qui ont été délivrés de leur maladie…

http://viomeka.intra.inist.fr:40050/files/CCJ_fichier/DIG_0003.pdf
Fragment d'une plaque de bronze mutilée en bas. Document conforme à la diplomatique des décrets municipaux retrouvés en Italie et dans l'Occident romain. Sont toujours marqués successivement : la date, le nom de la cité dans la curie de…

http://viomeka.intra.inist.fr:40050/files/CCJ_fichier/DIG_0001.pdf
Fragment en remploi dans la maçonnerie d'un silo médiéval établi au-dessus du niveau antique d'une maison avec ensemble thermal

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0206.pdf
Pierre quadrangulaire servant de milliaire ?

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0204.pdf
Fragment de colonne. Trop de lacunes dans l'inscription pour permettre une restitution.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0203.pdf
Colonne haute d'environ 2 m. Milliaire élévé par Constantin, portant une seconde inscription gravée sous le règne conjoint de Valentinien I, Valens et Gratien.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0202.pdf
Colonne en calcaire réutilisée : elle a été sciée en deux dans le sens de la hauteur. Les côtés ont été retaillés ; la face plate a été creusée pour servir de canal.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0201.pdf
Colonne en grès brisée au sommet et en bas.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0199.pdf
Fragment de colonne en grès de l'Estérel.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0198.pdf
Fragment de colonne brisée au sommet et en bas. Sur la face supérieure, trace de scellement métallique moderne.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0197.pdf
Borne cylindrique brisée en deux parties. Un troisième fragment qui constituait peut-être le bas de la colonne, se trouve à côté des deux autres, portant sur sa face inférieure le chiffre XVII. L'arrière de la colonne a été retaillé.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0196.pdf
Colonne réutilisée dans la construction d'un pont ?

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0195.pdf
Borne cylindrique

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0194.pdf
Borne cylindrique reposant sur une base quadrangulaire.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0192.pdf
Borne cylindrique en calcaire reposant sur une base quadrangulaire.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0191.pdf
Borne cylindrique en calcaire reposant sur une base quadrangulaire. Elle fut sciée dans le sens de la hauteur pour servir de banc.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0190.pdf
Borne quadrangulaire en calcaire local.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0189.pdf
Borne quadrangulaire

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0188.pdf
Borne quadrangulaire brisée en plusieurs morceaux.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0187.pdf
Borne quadrangulaire en calcaire.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0186.pdf
Borne quadrangulaire dont la partie supérieure gauche était brisée et en d'autres endroits la surface avait été tirée à pointe de marteau.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0185.pdf
Bloc quadrangulaire en grès fin brisé en deux parties. La partie inférieure, qui a disparu, fut retaillée en pierre d'évier.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0184.pdf
Borne quadrangulaire

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0183.pdf
Borne quadrangulaire en grès brisée de tous côtés.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0182.pdf
Borne quadrangulaire en grès dont ne sont conservés que deux fragments portant la plus grande partie de l'inscription.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0181.pdf
Borne sans doute quadrangulaire comme toutes celles de Tibère érigées en Narbonnaise la même année.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0180.pdf
Borne cylindrique en grès sur une base carrée. Brisée en plusieurs morceaux qui ont été réunis.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0179.pdf
Borne cylindrique en grès.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0178.pdf
Borne cylindrique en grès

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0177.pdf
Borne cylindrique en grès réemployé en bénitier ou fonds baptismaux.

http://ccj-corea.cnrs.fr/files/CCJ_fichier/JG_FRE_0174.pdf
Plaque de calcaire. Traces de queues d'aronde à gauche et à droite du champ épigraphique. Une cavité a été creusée au bas de la pierre lors du remploi comme pierre d'évier.
Formats de sortie

atom, dc-rdf, dcmes-xml, json, omeka-json, omeka-xml, rss2